autrain
Pouah, cela devient dur de creuser l'actualité pour y trouver quelques grammes d'humour pur,
Les nappes de rires frénétiques se tarissent pour faire éclater la noirceur de la réalité et du cynisme ambiant.
Les gens cherchent le bonheur, la joie, le rire, bref une petite étincelle de vie dans l'oeil du voisin, mais non ... le coeur n'y est pas...
Mais heureusement, il y a le terrorisme et son actualité primesautière!!
Quel délice de voir cette matière brute, ce terreau d'émotions primaires de part et d'autre de la barrière morale.
Quel régal psychologique d'assister à une telle confusion des genres, des pensées. Ce qui est appelé terrorisme pour l'un est considéré comme justice pour l'autre, et presque vice-versa.

Les réactions sont donc entières, passionnées, simplistes et quoi de mieux qu'un bon premier degré pour alimenter la sacoche à blagounettes des comiques troupiers, mmh?
Alors, pouf pouf, on pioche au hasard sur le net et on prend le premier article explosif: les scanners dans les aéroports!
Ah ben en voilà une idée qu'elle est bonne!
Afin de ne plus laisser passer des bonhommes qui se seraient scotché des sachets de liquides explosifs sur la jambe, le torse ou les fesses, les douanes vont maintenant pouvoir scanner les gens et voir ainsi tous les petits secrets qui se cachent sous les vêtements.
Alors, on passera sur les situations burlesques, genre piercings sexuels et autres bizarreries médicales, et on attendra la prochaine étape, le prochain palier dans l'intrusion identitaire.
Car lorsqu'on aura trouvé le moyen d'avaler une substance explosive qui se déclencherait au contact de ... allez, disons un verre d'eau payé 5€ dans l'avion, on nous sortira sûrement l'IRM obligatoire dans les aéroports!
Remarquez, vu que les frais médicaux sont de moins en moins remboursés, ça reviendra sûrement un jour moins cher de se faire diagnostiquer une tumeur en se payant un aller Paris-New York, que de passer en radiologie classique :-)

Elle est pas babel la vie?

Merci à Mag pour sa énième participation ;-)
(bon, je sais, c'est une photo de gare et pas d'aéroport, mais bon, faire un sitting devant une porte d'embarquement, c'est ptet risqué en ce moment ;))