yann2

Le foot a ses victoires à la Pyrrhus ...
Des énergies folles dégagées en sueurs ou en cris, pour quelques secondes orgasmiques trop vite consommées et consumées.
90mins d'effort physique prolongeant le calvaire de muscles déjà froissés et de ligaments croisés postérieurs, laissant sur le cul puis sur la touche tout sportif qui roulerait mieux des mécaniques que du ménisque.

Le plaisir éphémère est à ce prix: une décharge non-stop de vigueur masculine, pour le plaisir d'yeux enfiévrés de voyeurs virils, venant assister aux ébats de 22 surhommes en tenue évanescente, tout comme le tout Versailles venait assister aux coîts officiels des rois de France.

Le rugby n'est pas en reste, avec ses légendes urbaines, ses allusions goûteuses, que l'on retrouve jusque sur des plaques cuivrées à l'entrée de vestiaires, véritables aubaines pour amateurs de glisse:

"Savonnette par terre, dur pour le sphincter!"

-----------------------------------------------------------------------------------------
bonus:

Allez, pour le plaisir, un ptit coup de David Chesterfield -> ici

Elle est pavot la vie?

merci à yannou de penser à ce blog, même dans le métro ;-)